Bébel, mon Tonton fringuant 

Il était l’homme des départs. Celui qui vous troussait un baluchon de morfalou en deux secondes. Et puis paf ! Un tac-tac-badaboum plus tard, le voilà qui était déjà à l’autre bout du monde en train de faire la nique à ses ennemis de cinéma. « Pleure pas, mon p’tit, aurait dit mon tonton Bébel, partir à…