Etrange vision

Sa silhouette rentrée et hâtive semblait sortir tout droit d’un film noir des années 40. Il ne manquait plus que le chapeau du conspirateur, le revolver et la ruelle intranquille. C’était à Paris, un jour gris de 2008. Une fin de matinée d’hiver assommée par le froid et embuée de brouillard. Tout à coup, au…

Préférer l’Heure d’Hiver

La glue de l’heure d’Eté vous colle à des interactions tapageuses que votre snobisme ne vous autoriserait en aucun cas en période de Reine des Neiges. Imaginez quel heureux homme devait être Docteur Jivago dans sa datcha avec autant de poudreuse pour repousser allègrement les désobligeants l’invitant à lever le coude. Alors que le monde…

Romy Schneider : Naître à Vienne. Mourir à Paris.

On s’emmerdait tellement en Allemagne. Il y faisait aussi gris qu’à Paris, l’esprit de fête en moins. Allez demander à un teuton dînant à 18h de s’encanailler au Lido pour finir au petit matin devant un café-crème, le visage froissé des excès de la nuit. Il vous tirera une gueule de six currywürst de long….

Bébel, mon Tonton fringuant 

Il était l’homme des départs. Celui qui vous troussait un baluchon de morfalou en deux secondes. Et puis paf ! Un tac-tac-badaboum plus tard, le voilà qui était déjà à l’autre bout du monde en train de faire la nique à ses ennemis de cinéma. « Pleure pas, mon p’tit, aurait dit mon tonton Bébel, partir à…

Nous ne vieillirons pas ensemble, Romy Schneider

Romy Schneider aurait eu 82 ans aujourd’hui. Un fait qui aurait pu être banal pour cette actrice exceptionnelle, cette femme forte, passionnée et têtue dont la vie s’est arrêtée 40 ans plus tôt. Un visage, un regard limpide, une voix métallique aux accents venus du Rhin que l’on oublie pas, pour quiconque a pu la…

Romy et Milou en Mai

« T’es vraiment un drôle de mec ! », lançait Romy Schneider à Michel Piccoli dans Max et les Ferrailleurs. Un type qui paie une prostituée mais ne couche pas. Pourtant ni pervers, ni détraqué. Un type qui voulait juste causer contre trente mille francs l’heure. Une aubaine. Un ‘tupe’, comme le prononçait Romy avec son accent…

L’Insoutenable perfection de l’Hêtre

Il trône dans son écrin cotonneux, imperturbable et glacé. Au milieu des coucous suisses, il se sent le ténébreux, le neuf, l’immaculé. La rectitude de ses formes n’appelle aucune contestation au miracle contemporain devant laquelle tout béotien doit s’incliner. Il est beige des pieds à la tête. Le matériaux soigneusement choisi par un architecte de…

Le Bombardé

  Il déambule comme dans un songe, le regard troublé de brouillard, le pas mal assuré et titubant. Au loin il distingue des lumières au chromatisme criard des couleurs primaires. Un bleu n’ayant pas l’élégance éclatante d’un Majorelle, un jaune trop joyeux pour ne pas être un Tartuffe, un rouge gonflé d’insuffisance festive. Mal assuré, toujours,…

La Puppele et le Voyou

Quel idiot ! Mais pourtant, Meïn Gött, qu’il était beau ! La photo sur laquelle elle avait arrêté le choix de ce partenaire ne mentait pas. Rien à voir avec les interprètes niais qu’on lui avait imposé précédemment. Tous étaient d’une fadeur de gendre idéal, justes bons à séduire des Grossmütter en reprenant deux fois…

Le Cap du 15 Août

Le 15 août est passé. Tout est brûlé, tout est foutu, le plein été commence à tirer sa révérence. Le 15 août est un passage, un chant du cygne brisé par les éclairs fendant le ciel. Bientôt les cigales cesseront leurs bavardages stridents, quand, chassées par la pluie, elles se rapatrieront dans leurs linceuls de…