L’Insoutenable perfection de l’Hêtre

Il trône dans son écrin cotonneux, imperturbable et glacé. Au milieu des coucous suisses, il se sent le ténébreux, le neuf, l’immaculé. La rectitude de ses formes n’appelle aucune contestation au miracle contemporain devant laquelle tout béotien doit s’incliner. Il est beige des pieds à la tête. Le matériaux soigneusement choisi par un architecte de…

Le Bombardé

  Il déambule comme dans un songe, le regard troublé de brouillard, le pas mal assuré et titubant. Au loin il distingue des lumières au chromatisme criard des couleurs primaires. Un bleu n’ayant pas l’élégance éclatante d’un Majorelle, un jaune trop joyeux pour ne pas être un Tartuffe, un rouge gonflé d’insuffisance festive. Mal assuré, toujours,…

La Puppele et le Voyou

Quel idiot ! Mais pourtant, Meïn Gött, qu’il était beau ! La photo sur laquelle elle avait arrêté le choix de ce partenaire ne mentait pas. Rien à voir avec les interprètes niais qu’on lui avait imposé précédemment. Tous étaient d’une fadeur de gendre idéal, justes bons à séduire des Grossmütter en reprenant deux fois…

Le Cap du 15 Août

Le 15 août est passé. Tout est brûlé, tout est foutu, le plein été commence à tirer sa révérence. Le 15 août est un passage, un chant du cygne brisé par les éclairs fendant le ciel. Bientôt les cigales cesseront leurs bavardages stridents, quand, chassées par la pluie, elles se rapatrieront dans leurs linceuls de…

Prière d’un supplicié de l’Eté

Je suis un demi-dieu ! De toutes mes forces, j’en appelle à la pluie, quand, bouillant de sueur, tremblant et nu, j’attends comme un dément l’eau tombant du ciel. Je suis un demi-dieu, un supplicié non converti, un païen désirant avec une ardeur priapique, le ruissellement sur ma peau de mortel immolé. Je suis un demi-dieu,…

Soumission de la Saint Sylvestre

Le repli sur soi est donc la seule solution. L’ours mal léché se soumettra aux impondérables de cette affreuse nuit, ballotté entre deux cotillons tombant minablement sur ses épaules minuit passées, ivre de fatigue et l’estomac en galantine. Il faut une certaine dose d’optimisme pour passer le Nouvel An à la montagne. En journée de…

« Robe blanche sans manches et nu-pieds blancs »

C’est l’histoire d’une petite fille qui ne s’est pas assez méfiée du loup.  Pourtant, on l’avait prévenue à travers les contes et mille autres stratagèmes assurant l’intégration de la défiance envers les inconnus qui sourient trop. Un soir de fête, la petite fille robe blanche sans manches et nu-pieds blancs, se laissa aborder par le…

La Promesse de l’Orage

Tout à coup, un roulement se fit plus fort que les autres, un bref éclair électrifia la rue. Hadès et Perséphone allaient se lancer des amphores à la gueule, c’était certain ! Cats and dogs, cordes et hallebardes nous pulvériseraient. Fin août. Les trois quarts de l’été sont déjà bouffés. Autant dire foutu. Il fut parisien….

La traîtrise du Cappuccino

Tu sais bien, o impudente, que la promesse de cette douceur caféinée se transformera en nuit de labeur ? Tu vas courir après les heures, le cœur en marmelade, l’esprit  désespérément vif. Avec l’œil hydropique  du noctambule, tu appelleras le sommeil comme un chercheur d’or la fortune… 1 heure 27 du matin et toujours rien. Pas…

Le Songe de Brigitte Macron

Elle, le professeur de lettres pense Diable au Corps, Education Sentimentale, Lys dans la Vallée. Eux, les béotiens disent cougar. Terme grossier et tellement disgracieux dans sa sonorité. Cette gutturale qui se traîne ! Cette syllabe finale semblant émettre un rugissement de lionne ! Les salopards. Ils n’ont jamais aimé à en briser les tabous….