Le Songe de Brigitte Macron

Elle, le professeur de lettres pense Diable au Corps, Education Sentimentale, Lys dans la Vallée. Eux, les béotiens disent cougar. Terme grossier et tellement disgracieux dans sa sonorité. Cette gutturale qui se traîne ! Cette syllabe finale semblant émettre un rugissement de lionne ! Les salopards. Ils n’ont jamais aimé à en briser les tabous….

Dernier jour de Décembre

C’est le dernier jour de Décembre. Les estivants et les citadins d’hier se sont retrouvés à la montagne. Mais cet hiver, point de neige festive, comme promis sur les prospectus. Juste un paysage de fin du monde composé d’herbe avachie, de feuilles mortes roussies et d’arbres résolument nus. La fin d’année, décidément cruelle, ne leur…

Déception autour du Beaujolais Nouveau

Il y a bien de jeunes crus qui essayent de se distinguer, mais dans l’ensemble, on retient toujours cette inévitable note de fruits rouges. Un peu comme les ingrédients d’une mauvaise confiture. « Il est comment le Beaujolais Nouveau, cette année ? » Pas si nouveau que ça, je dirais …Comme d’habitude, y a un goût d’ fruit….

Nos Poilus à nous

Mais le 13 Novembre 2015 : Bataclan. Un nom sonnant comme un chargeur que l’on vide en trois coups de feu secs. Ba-ta-clan, et tout le monde à terre. Ba-ta-clan encore, mais sur les terrasses de cafés. A nouveau du sang, à nouveau des corps allongés entre un verre de rouge pillé et des cigarettes écrasées….

Les Présidents américains sont des Acteurs

Il suffit de regarder Barack Obama, le plus ‘badass’ de tous les temps. 1 mètre 85. Sourire colgate à la Sinatra, salut de la main chic et décontracté, costume impeccablement taillé. On ne serait pas étonnés s’il se mettait à entonner Stranger in the night plutôt qu’enchaîner sur la politique internationale. On s’en fout. Barack…

Le Totalitarisme de Petit Ours Brun

C’est alors qu’avec l’obéissance aveugle d’un partisan de la Mère-Patrie, Petit Ours accomplit les ordres. Maman Ours a transformé le quotidien en Goulag progressiste où se brosser les dents est vécu comme un exploit digne des meilleures performances poutiniennes. Petit Ours Brun est un dictateur. Fermez la bouche et cesser de rire, je vous assure….

La Fuite

Moi j’ai envie de fuir cette horreur qui m’étreint chaque jour. Car j’ai toujours été lâche. Je suis une poule mouillée de la vie, je n’ai pas peur de l’affirmer. A peine me met-on dans une eau un peu tiédie que je m’ébroue en caquetant de panique. « Et si on partait ? -Où ça ? « Je ne…

Tu as rêvé d’Europe

  On serait plus forts ensemble. On arrêtait de s’entredéchirer. On allait refaire le monde et leur prouver que l’on était capable de s’aimer et de s’entendre. Voilà ce que nous devrions retenir des fondements même de l’Europe. Tu as rêvé de l’Europe car, au début des années 90, dans les cours d’Histoire/Géo, on te…

… et puis on a recommencé.

Petit à petit, l’aigreur avait repris sa place. Avec, le matin, les tronches de pas-contents de subir cette proximité obligatoire imposée par le métro, les gueules patibulaires du mal-réveillé qui peste comme un lundi, les attachés-caisse qui défoncent la mémé fragile sur le quai. Progressivement, les mesquineries métropolitaines avaient repris leur train-train. On croyait avoir…

La plus Belle Déclaration d’Amour

Pas besoin de réserver un restaurant hors de prix, d’investir dans un champ de roses qui faneront au bout de deux jours ni d’offrir une boîte de chocolats cul-cul en forme de cœur. La plus belle déclaration d’amour peut être brutale, drôle, un brin cynique, même. « Tu sais, mon cimetière, il est en Lombardie….

Contre le Terrorisme, mangeons du Pain Poilâne

Il faut manger du pain Poîlane. Car c’est le pain des humbles pécheurs, authentiques et discrets. Oui, il faut manger du Pain Poîlane en mémoire de Cabu, grand Duduche assassiné un triste matin de janvier. Une légende raconte que le dessinateur binoclard en avait toujours dans sa sacoche, en cas de grande fringale. Tranquillement, dit-on,…

La Tête d’Ours du Nouvel An

Il ne sait pas pourquoi, bon en, mal en, il a accepté, une fois de plus, cette petite sauterie de fin d’année qui revient comme le chiendent entre les pavés. Engoncé sur sa chaise, flûte en verre à la main, reliquats de bûche dans l’assiette, il a l’œil des mauvais jours, la bouche qui tire…