La traîtrise du Cappuccino

Tu sais bien, o impudente, que la promesse de cette douceur caféinée se transformera en nuit de labeur ? Tu vas courir après les heures, le cœur en marmelade, l’esprit  désespérément vif. Avec l’œil hydropique  du noctambule, tu appelleras le sommeil comme un chercheur d’or la fortune… 1 heure 27 du matin et toujours rien. Pas…