Plutôt que Pierre Gattaz, écoutons du Jazz…

C’est comme ça, le jazz. C’est discret, c’est feutré. Tout l’inverse d’une Rolex de quinquagénaire doré. Cela pourrait être un proverbe : « Plutôt que Pierre Gattaz, écoutons du Jazz ». En cuisinant le soir, un verre de vin blanc dans les parages, une petite sauce qui mitonne doucement dans une vieille casserole, et ailleurs, dans la…