La nécessité de Décembre

En Décembre, même Nabilla se couvre et se retire dans la monacalité d’une cellule de prison. L’hiver a décidément du bon. Lorsque l’été a tout brûlé, des corps jusqu’aux blés, lorsque la rentrée d’automne a sapé notre énergie laborieuse et citoyenne de pauvres mortels, alors il ne reste plus que Décembre. C’est le dernier rempart…