L’art de se faire la gueule sur Facebook

Autrefois, on se regardait en chien de faïence dans les dîners en ville. De nos jours, ne pas accorder la grâce d’un like ou surenchérir sa rancune par des messages subliminaux sur son wall est la dernière des vacheries en vogue. Car le plaisir d’une petite vexation virtuelle est plus jouissif qu’une claque bien réelle…