La Tête d’Ours du Nouvel An

Il ne sait pas pourquoi, bon en, mal en, il a accepté, une fois de plus, cette petite sauterie de fin d’année qui revient comme le chiendent entre les pavés. Engoncé sur sa chaise, flûte en verre à la main, reliquats de bûche dans l’assiette, il a l’œil des mauvais jours, la bouche qui tire…

C’est grave, Docteur ? Je suis allergique au Nouvel An

Au milieu des confettis, nous, les insoumis à cette joie collective imposée relevant quasiment du kolkhoze, nous nous isolerons dans une petite pièce sombre, le verre de champagne tiède abandonné sur le coin d’une table, pour se terrer dans un fauteuil, solitaires et plein de désespoir. Vu le cynisme de House, vous risquez de le…