Nous ne vieillirons pas ensemble, Romy Schneider

Romy Schneider sur le tournage de ‘La Piscine’, 1968. Elle est alors au sommet de sa beauté.

 

Romy Schneider aurait eu 82 ans aujourd’hui. Un fait qui aurait pu être banal pour cette actrice exceptionnelle, cette femme forte, passionnée et têtue dont la vie s’est arrêtée 40 ans plus tôt. Un visage, un regard limpide, une voix métallique aux accents venus du Rhin que l’on oublie pas, pour quiconque a pu la voir ou simplement entrevu dans ses films régulièrement diffusés à la télévision. Qu’aurait été Romy, à 82 ans si elle avait encore été de ce monde ? Une octogénaire aux rides marquant impitoyablement le temps qui aurait passé, à la manière d’une Simone Signoret qui s’est laissée vieillir et détruire son Casque d’or sans concession, assumant avec courage l’usure du corps. Bien sûr, cela n’aurait pas été sans déplaisir, car aucune femme n’aime voir annoncer sa fin prochaine dans des pattes d’oies toujours plus sévères. Le sillon est d’autant plus cruel lorsqu’on a été photographiée des millions de fois, filmée avec désir par des Claude Sautet, des Deray, des Visconti, des Clouzot et j’en passe… Voir éclater sa décrépitude à la face du monde, à l’heure des réseaux sociaux qui montrent tout et ne pardonnent rien, l’aurait sans doute mise en furie. Car Romy Schneider n’était pas que beauté et larmes à fleur de peau. Elle était aussi colère, rage, assiettes brisées et talons qui claquent les tournages. ‘Alors, elle est encore baisable, la vieille conne ?!’, est un souvenir cuisant sur le plateau de ‘La Banquière’, lors d’ une séance de maquillage qui tourne mal. Caprice d’actrice, mise en beauté plus longue qu’à l’époque heureuse des ‘Choses de la vie’, les 40 ans étaient déjà là, sur une peau usée d’amours déçus, d’insomnies, de soleil et d’alcool. Panique du temps qui ravage, du chef opérateur qui devra louvoyer… Contraste absolu d’une actrice qui n’hésitait pas à s’enlaidir pour ‘Fantôme d’ Amour’, ‘La Mort en direct’, ‘Portrait de groupe avec dames’ où une Romy prématurément vieillie par la magie du cinéma, ne nous apparaîtra jamais aussi avancée en âge. Romy aura 42 ans pour toujours. Sa dégénérescence demeurera mystère. Tant mieux. En ce 23 septembre 2020, Romy Schneider aurait eu 82 ans.

 

Romy dans ‘Fantôme d’Amour’ de Dino Lisi, 1981 et ‘Portrait de groupe avec Dame’, d’ Aleksandar Petrović, 1977. Vieillir avec sérieux dans les films et se moquer de la  mort sur les plateaux, cigarette au bec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s